• Lionnel Luca : On marque la distance

     

    NB : Le texte ci-dessous est une position adoptée à l'unaminité lors de la dernière Assemblée Générale de l'Association Etudiants pour un Tibet Libre. Elle n'engage aucune autre association.

    ............................................

    Lionnel Luca : On marque la distance

    Bien que les idées politiques de Lionnel Luca, président du groupe « d'études sur le problème du Tibet » à l'Assemblée Nationale, ne datent pas d'hier ; durant ces dernières années et particulièrement ces derniers mois, avec le développement au sein de l'UMP de la « Droite populaire », ses propos publics se sont à la fois radicalisés et médiatisés (voir historique en annexe ci-dessous).
    Autant les positions politiques des uns et des autres ne traitant pas de la question tibétaine ne devraient pas nous regarder, autant il devient difficilement tenable (à notre sens) pour les amis du Tibet d'avoir ce type de personne à nos côtés. La cause tibétaine a toujours été multiple et ouverte. Des parlementaires mais aussi sympathisants de tout bords ayant en commun certaines valeurs y sont les bienvenus.
    Mais défendre le Tibet ne peut pas se déconnecter de certains principes :
    La Déclaration Universelle des Droits de l'Homme, la solidarité qui dépasse les frontières, la lutte contre celles et ceux qui, à l'autre bout du monde ou au coin de notre rue se font ennemis de la liberté, de la différence. Contre le colonialisme passé et présent, contre la peine de mort.

    Hors nous faisons le constat que M. Luca et certains parlementaires du Groupe-Tibet, par ailleurs organisés au sein de la « Droite Populaire » ne partagent manifestement pas ces valeurs, et se retrouvent au centre de polémiques qui associent leurs noms et leurs fonctions à l'homophobie, la xénophobie, le révisionnisme pro-colonial, la tentative de rapprochement avec l'extrême droite. Nous ne voulons pas que la cause tibétaine y soit associée par ricochet. Pas plus que nous ne voulons servir de caution « morale », « humaniste », « généreuse » à ces individus et leur courant de pensée. C'est pourquoi nous croyons qu'il est temps de tracer une ligne. A l'heure où les idées d'extrême droite connaissent une nouvelle jeunesse, nous tenons à marquer publiquement la distance avec M. Lionnel Luca.

     

    Il ne s'agit pas de déclarer qu'être pro-tibétain c'est être de tel ou tel courant de pensée. Nous avons une action politique, mais pas une action partisane. Nous n'avons bien sûr pas à  remettre en cause sa légitimité de député (c'est l'affaire des électeurs de sa circonscription). En tant qu'association nous n'avons pas à indiquer aux députés comment s'organiser en groupe parlementaire. Que nous reste-t-il alors ? Marquer la distance. Tout simplement.

    Ce que nous voudrions ? Un groupe parlementaire consacré au Tibet mené par des parlementaires animés d'une sincère sympathie pour la cause tibétaine et ses valeurs, qui ne soient pas au centre de polémiques allant à l'encontre de ces mêmes valeurs.

    L'actualité au Tibet est très sérieuse et mérite une attention particulière des élus. Une attention collective et sérieuse où le "politiquement incorrect" n'a pas sa place.

    Quelques soient, pour chacun de nous, nos positions politiques, multiples, diverses, parfois peut être même antagonistes, nous affirmons avec clarté qu'en tant qu'organisations de soutien au Tibet et à la liberté des tibétains, en tant qu'organisations de défenses des droits de l'Homme, nous sommes animés de valeurs communes avec lesquelles il est hors de question de transiger.

    Le mouvement pro-tibétain compte en son sein des homosexuelLEs, des féministes, des immigréEs et enfants d'immirgéEs, des bi-nationnaux, des historiens, des individus qui pensent avoir le droit de ne pas aimer la marseillaise et qui pensent que Setif en 1945 n'était pas un village-club, des pacifistes qui ne pensent pas que faire la guerre fasse de vous « un homme », des antiracistes qui pensent qu'organiser un apéro « saucisson-vin rouge » à l'assemblée n'est pas une « blague » mais bien un clin d’œil sulfureux aux identitaires.» 

    Vive le Tibet Libre, Vive les droits de l'Homme, Vive la solidarité internationale !

    A bas les guerres, à bas le colonialisme, à bas toutes les oppressions !


    ...........................................................

    Annexe

    Historique (non-exhaustif) des propos et positions « polémiques » de M. L. Luca

    Pro-peine de mort



    Colonisation et mémoire historique

    Lionnel Luca avait déclaré en décembre 2005 que sans « la colonisation, ni Léon Bertrand ni Azouz Begag ne seraient ministres de la République française ». Le député avait également affirmé que « ceux qui aux Antilles font toutes sortes d'amalgames avec l'esclavage ne crachent pas sur le RMI des anciens colonisateurs ».

    http://www.liberation.fr/politiques/0101550947-colonies-un-depute-ump-tacle-les-ministres-trop-bronzes

    En avril 2010, Lionnel Luca accuse le film Hors-la-loi, un long-métrage de Rachid Bouchareb sur la guerre d'Algérie, de manichéisme et de « falsification historique ». Le député qualifie le film de « négationniste », d'« anti-français » et l'accuse de livrer « une vision hémiplégique de l'Histoire », condamnant au passage l' « irresponsabilité » du réalisateur. Lionnel Luca, qui n'avait pas vu le film, se verra attribuer quelques jours plus tard le premier prix de la « Bêtise avec un grand C », une récompense décernée à l'unanimité par la SACD « visant à honorer ceux qui, en toute méconnaissance de cause, prendront dorénavant l'initiative de tenter de limiter la liberté d'expression en s'attaquant publiquement à des œuvres sans les avoir lues ou vues ».

    http://www.sacd.fr/Lionnel-Luca-premier-laureat-du-nouveau-prix-Betise-avec-un-grand-C.1605.0.html

    http://next.liberation.fr/cinema/0101634194-polemique-autour-du-film-de-bouchareb-hors-la-loi

    http://www.lepoint.fr/chroniqueurs-du-point/emmanuel-berretta/le-depute-lionnel-luca-en-guerre-contre-le-film-hors-la-loi-07-05-2010-452497_52.php

    Ce même film avait provoqué des manifestations au sein de l'extrême droite

    http://droites-extremes.blog.lemonde.fr/2010/09/21/qui-est-a-lorigine-des-manifestations-contre-le-film-hors-la-loi/

    Le 5 mai 2006, quelques jours avant la première commémoration de l'abrogation de l'esclavage le 10 mai, un groupe de députés UMP mené par Lionnel Luca demande l'abrogation de l'article sur l'enseignement de l'esclavage. Ces parlementaires justifient leur demande « au titre du parallélisme des formes et par souci d'égalité de traitement » suite à l'abrogation de l'article 4 de la loi du 23 février 2005 qui mentionnait un rôle positif de la colonisation (Wikipédia et http://www.ldh-toulon.net/spip.php?article1296 )


    Discours pro-guerre en Afghanistan, anti-éxilé et sexiste (« la guerre fait de vous un homme »)

    «Je trouve indécent qu'on s'apitoie sur leur sort quand nos soldats se battent pour leur liberté (...). S'ils étaient des hommes, ils se battraient pour leur liberté sur leur territoire. » L'auteur de cette phrase s'appelle Lionel Luca. Il est député de la République française, la patrie des droits de l'homme. Et ceux qui ne « seraient pas des hommes », ce sont les migrants afghans récemment expulsés.

    http://www.lavoixdunord.fr/Locales/Calais/Bonjour/2009/10/25/article_si-c-est-un-homme.shtml

    Autre « dérapage » sexiste :

    « «Vous pouvez nous appeler la droite dure ou la droite de fer. Ce qui est sûr, c’est qu’on n’est pas des invertébrés, des émasculés. On a des discussions d’hommes. Enfin… même avec les femmes.»

    http://www.liberation.fr/politiques/01012350743-au-sein-de-l-ump-la-droite-populaire-prend-racine


    Remise en cause de la bi-nationalité « pour certains »

    «Sur la binationalité, on aurait pu ouvrir un débat, de façon à ce qu’elle soit à géométrie variable. Autant il est normal que des citoyens européens puissent avoir une double nationalité, autant on peut s’étonner que ceux qui ont été colonisés veuillent à tout prix conserver la nationalité de leur colonisateur» ajoute-t-il «sans vouloir stigmatiser personne».

    http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2011/07/04/97001-20110704FILWWW00514-info-figaro-lionnel-luca-quitte-son-poste-a-l-ump.php


    Organisation d'un apéro « sauccisson-vin rouge » faisant clairement écho à l ' « apéro saucisson-pinard » de groupuscules de l'extrême droite radicale (Bloc Identitaire, etc...)

    http://droites-extremes.blog.lemonde.fr/2011/07/11/quand-les-durs-de-lump-sinspirent-du-bloc-identitaire/

    Lionnel Luca aura beau déclarer que c'était un  « canular » et « le plus beau piège de l'été (...) pour être sûr que l'on parle de nous ». Cela n'en demeure pas moins une initiative faisant un sympathique échos aux groupes racistes pré-cités.


    A pris fait et cause pour René Galinier dans l'affaire du même nom.

    De même que plusieurs partis d'extrême droite, il de mande la libération de celui qui a blessé par balles deux femmes qui s'étaient introduites à son domicile dans des circonstances qui laissent sceptiques le parquet quant à la constitution de la légitime défense.

    http://droites-extremes.blog.lemonde.fr/2010/09/13/le-retour-du-comite-dentraide-pour-les-prisonniers-europeens/


    Assimile la théorie du Genre à une défense de la pédophilie et la zoophilie :

    Sur M6, le député UMP des Alpes Maritimes, Lionnel Luca a ainsi tenu les propos suivants: « Ce qui est grave, c’est que cette théorie, sous couvert de reconnaître différentes identités sexuelles, veut légitimer à terme la pédophilie, voire la zoophilie puisque ceux qui le revendiquent aux États-Unis défendent l’amour pour les jeunes enfants ».

    http://yagg.com/2011/09/03/theorie-du-genre-dans-les-manuels-scolaires-pour-lionnel-luca-on-veut-legitimer-la-pedophilie/

    Soutien a Christian Vanneste dans une récente polémique sur  la déportation des homosexuels

    http://www.lemonde.fr/election-presidentielle-2012/article/2012/02/15/homophobie-cope-promet-des-sanctions-contre-vanneste_1643471_1471069.html

    Interrogé par le site d'extrême droite, Nouvelles de France, le député Lionnel Luca a assuré que les membres de l'UMP avaient "le droit de s'exprimer". "J'espère que notre mouvement ne va pas tomber dans le panneau que lui tend Gaylib. Ce lobby opère une véritable chasse aux sorcières au sein de l'UMP…", a poursuivi M. Luca, affirmant qu'il était "hors de question"  d'exclure M. Vanneste de l'UMP.

    M. Vanneste sera défendu sur les même bases par le journal d'extrême droite Minute. Ne pas voir que M. Vanneste, déjà condamné pour ses propos homophobes par la justice essayait à travers ses propos de flatter un électorat homophobe, parler de "Lobby Gay", nous en dit long sur l'affaire.

    On notera que M. Luca, alors que le Tibet est sous haute tension et soumis à une répression féroce prend le temps de donner une interview à un site d'extrême droite. On voit ses priorités.

    D'une façon générale, son collectif « Droite Populaire » dont il est un des leaders a collectivement et officiellement:

    -soutenu Eric Zemmour, polémiste médiatique poursuivi pour diffamation raciale et condamné pour provocation à la discrimination raciale

    http://www.20minutes.fr/societe/672603-societe-eric-zemmour-reconnu-coupable-provocation-discrimination-raciale

    -salué (comme le Front National) l'approbation par les Suisses d'un durcissement du renvoi des étrangers délinquants

    http://tempsreel.nouvelobs.com/politique/20101129.OBS3853/renvoi-des-delinquants-etrangers-des-deputes-ump-saluent-le-vote-suisse.html

     


    Tags Tags : , , , , , , , , , , , ,
  • Commentaires

    1
    Solangita
    Samedi 18 Août 2012 à 13:17

    A ajouter à son palamarès : ses twitts haineux parfois "borderline, parfois carrément hors-limite qui défilent lors de l'été :

    **18 aout https://twitter.com/lionnelluca2012/status/236762611088232448

     "Un concert sacrilège dans une église orthodoxe, c'est normal pour les morts-vivants de la bienpensance.Et dans une mosquée,une synagogue?"
    Et que je te soutien le régime de Poutine, principal allié de la Chine à l'international. Son côté "ami de la liberté, ennemi des dictatures" (déguisement favori du libéral), il l'a complètement cramé (pour ceux qui y croyaient encore).

    **15 aout (polémique sur la prière publique catholique contre le mariage gay) :

    https://twitter.com/lionnelluca2012/status/235764194438434817

    "Pour Info les média pourraient-ils demander la position des juifs et des musulmans sur le mariage homosexuel?" Là il sous-entend (discours classique à l'extrême droite) que juifs et musulmans seraient "inattaquables". Ca fleure bon l'antisémitisme qui parle toujours des "lobbys".

    **14 aout https://twitter.com/lionnelluca2012/status/235379859554172929

    "On recherche désespérément Ch.Taubira disparue dans la forêt guyanaise qui a lâchement abandonné son petit camarade M.Valls isolé à Amiens." Sous-entendre que la ministre de la justice vit dans la jungle quand celle-ci est noire, c'est quand même du vieux relent d'égout... Sauvage ? Singe ? Que voulait-il faire comme rapporchement immonde ?

    **6 aout https://twitter.com/lionnelluca2012/status/232444016891932673

    "À voir dans la presse: les Bidochons à Brégançon...où la normalité érigé en système pour éviter les sujets qui fâchent:diriger la F par ex!" Traiter le président de la république et sa compagne de Bidochons, toujours dans le respect...Il avait déjà comparé Valérie Trieweiler à une chienne...parmis d'autres blagues tout aussi dégoutantes. http://www.lesinrocks.com/2012/04/26/actualite/valerie-rottweiler-et-autres-fines-blagues-de-lionnel-luca-11253637/

    C'est plié, ce mec est un tartuffe ! Lionnel luca n'en a rien à faire du Tibet, des dictatures, des droits de l'Homme. Il le dit lui même "Je me suis construit sur deux aspects : un anticommunisme primaire, viscéral, hérité de mon père, immigré roumain. Et puis il y a le général de Gaulle, figure mythique qui avance sur deux jambes : l’exigence de la patrie et ce qu’on peut appeler le catholicisme social" dans une interview à Libé qui se conclut par un puant " Le mot «islamisation» vous semble fort ? Je suis tenté de vous dire : parlons-en dans vingt ans quand vous serez voilée !"

    Ce qui l'intéresse, c'est d'attaquer ses adversaires, il trouve un paravent bancale qu'est la défense du Tibet pour tenter de se faire "bien voir" mais Lionnel Luca demeure un ennemi de la liberté, toujours flirant (ou embrassant) le racisme, le sexisme, l'homophobie et personne n'est dupe.  

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :