• La répression continue au Tibet : 12 arrestations à Wonpo

    Dans une répression continue et arbitraire au Tibet, les forces de sécurité chinoises ont procédé à plusieurs arrestations ces derniers jours à Wonpo, dans la région de Dzachukha (Est du Tibet)

    Un contact en exil, Jampa Yonten, a rapporté au journal Phayul qu'une première vague d'arrestation a eu lieu dans la nuit du 15 octobre.

    Chinese armed forces in Wonpo region of Dzachukha, eastern Tibet following the arrest of five Tibetans on October 15, 2012.
    Forces armées chinoises à Wonpo, dans la région de Dzachukha, Est du Tibet après l'arrestation de 5 Tibétains Le 15 octobre 2012.

    "Les forces de sécurité chinoises ont bloqué les sorties et coupé tous les moyens de communication. 5 Tibétains ont été arrêtés. Après les arrestations, les forces se sont déployées et la région entière est sous surveillance et haute tension".

    L'état de santé des personnes arrêtées demeure inconnues. La même source rapporte que le jour suivant, les autorités chinoises ont convoqué un membre de chaque famille de la région de Wonpo pour les mettre en garde contre les tentatives de manifestations durant des séances de ré-éducation politique qui auront lieu dans la région.

    Ces arrestations semblent liées avec l'action de Tibétains ayant hissé le drapeau national tibétain dans la région plus tôt en septembre. Dans une expression de défiance contre le régime chinois, les manifestants avaient retiré le drapeau chinois et hissé à sa place le drapeau tibétain sur une école de Wonpo le 7 septembre 2012.

     

    Des tracts sur lesquels étaient écrits à l'encre rouge "Liberté pour le Tibet" avaient aussi été éparpillés autours de l'école.

    Bien que les officiels chinois n'aient alors procédé à aucune arrestation, ils s'étaient promis d'enquêter.

    Dans la même région, plus tôt cette année en février, les Tibétains avaient mis à terre in drapeau chinois lors d'une cérémonie officielle et entonné des slogans indépendantistes.

    Quelques heures plus tard, on apprend par un autre article de Phayul que 3 moines du monastère de Wonpo étaient arbitrairement détenus alors que quatre autres moines avaient été arrêtés plutôt dans la même journée, ce qui fait un total de 12 arrestations cette semaine.

    Les forces de sécurité chinoises ont rassemblé les membres du monastère de Wonpo de façon à identifier ceux qui étaient impliqués dans l'action d'élévation du drapeau.

    "Tous les moines ont été forcés d'écrire en Tibétain pour que les autorités chinoises puissent comparer leurs écritures avec les tracts" précise Yonten.

    Drapeau tibétain hissé à la place d'un drapeau chinois au Tibet, Wonpo

    Drapeau tibétain hissé à la place du drapeau chinois

    sur une école (Wonpo, Est du Tibet).

    Photos et sources : PHAYUL.COM

     

     

     

     

     

     

    VIVE LA RESISTANCE COURAGEUSE DE WONPO !

    ARMEE CHINOISE HORS DU TIBET !

    VIVE LA TSAMPA REVOLUTION !

    LE TIBET SERA LIBRE !


    Tags Tags : , , , , , , , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :