• Des Tibétains au conseil des droits de l’homme de l'ONU pour l’adoption d’une résolution sur la crise tibétaine

    FOR IMMEDIATE RELEASE
     
      
    28 Juin 2012 

    CONTACT: Migmar Dhakyel, Tibetan Youth Association in Europe  +41 78 87 47 922
    Tenzin Namgyal, Students for a Free Tibet, +33 63 36 99 099

     
     

    DES TIBETAINS CONVERGENT AU CONSEIL DES DROITS DE L’HOMME DES NATIONS UNIES AFIN D’APPUYER L’ADOPTION D’UNE RESOLUTION FERME SUR LA CRISE TIBETAINE.

     

    Genève - Aujourd’hui, des tibétains en exil venant de toute l’Europe vont délivrer une pétition de 55 000 signatures au Conseil des Droits de l’Homme des Nations Unies afin d’exhorter à une action concernant la spirale de crise des droits de l’Homme au Tibet où rien que cette année 28 tibétains se sont immolés afin de protester contre l’occupation chinoise. Des Tibétains de France, d’Autriche et de Suisse sont à Genève cette semaine pour participer à la session du Conseil des Droits de l’Homme (UNHRC) et personnellement exhorter les représentants officiels à prendre une résolution ferme concernant la violation des droits de l’Homme au Tibet.

     

    “Les déclarations d’inquiétudes précédentes par des membres des Etats ont été bienvenues mais la détérioration de la situation des Droits de l’Homme à l’intérieur du Tibet demande de la part du Conseil des Droits de l’Homme, une action diplomatique la plus forte possible.” explique Migmar Dhakyel du Tibetan Youth Association in Europe. “Les Nations Unies doivent agir pour passer une résolution maintenant, tenant pour responsable le gouvernement chinois pour ses graves violations des Droits de l’Homme au Tibet qui sont des crimes contre l’humanité et un génocide culturel."

     

    Aucune Résolution sur le Tibet n’a été présentée a l’UNHRC depuis plus de 5 ans [1], preuve de l’échec du Conseil à faire respecter son but premier qui est de dresser les violations critiques des Droits de l’Homme à travers le monde. Durant les 12 derniers mois, 40 tibétains au Tibet se sont immolés dans une vague de protestation sans précédent contre les lois répressives et les politiques ratés de la Chine. 41 immolations ont eu lieu depuis 2009, au moins 30 ont été fatales. En janvier 2012, une vague de manifestations pacifiques d'envergure s’est répandue dans l’Est du Tibet et les forces de sécurités chinoises ont répondu à cette résistance en ouvrant le feu sur les foules, tuant au moins cinq Tibétains et en blessant sérieusement un grand nombre.[2]

     

    “Pendant plus de soixante ans, les Tibétains au Tibet ont continuellement résisté à la violente gouvernance chinoise; maintenant ils mettent le feu à leurs corps tel un cri au Monde pour les aider à rétablir leurs droits fondamentaux en tant qu’être humains” témoigne Tenzin Namgyal de Students for a Free Tibet. “ En tant qu’institution responsable de la surveillance des violations des Droits de l’Homme à travers le Monde, l’UNHRC a une obligation vis-à-vis du peuple Tibétain et nous sommes ici aujourd’hui afin d’apporter personnellement ce message aux membres du Conseil”.

     

    Ce matin, sur la Place des Nations devant le bâtiment des Nations Unies à Genève, la délégation tibétaine [3] a déployé une immense banderole exposant des centaines de photos de citoyens du monde entier inquiets, appellant à une action multilatérale et plus importante au Tibet.

     

    “Le message des Tibétains à l’intérieur du Tibet est clair; le message de dizaines de milliers de personnes à l’international est clair : Les Nations Unies doivent faire passer maintenant une résolution en urgence concernant la crise au Tibet ! ” déclare Tsetan Zouchbauer de SOS Tibet en Autriche. “La Chine est responsable de l’écriture de ce chapitre le plus sombre de l’Histoire du Tibet. Maintenant les Nations Unies doivent agir de manière audacieuse sur une action multilatérale et tenir responsable la Chine pour ses lois répressives au Tibet - qui violent les protocoles internationaux des principaux Droits de l’Homme.”

     

    Les Tibétains à l’intérieur du Tibet continuent de prendre tous les risques afin de défendre leur liberté en défiant la gouvernance chinoise, qui plus tôt cette année avait annoncé être en préparation pour une “guerre” contre les Tibétains “saboteurs”[4]. Dans un effort pour arrêter les nouvelles des troubles à travers le Tibet d’atteindre le monde extérieur, le gouvernement chinois a fermé le Tibet aux journalistes et étrangers. Plus tôt cette année 2012, des images cachés de l’intensification militaire dans l’Est du Tibet ont été passées clandestinement révélant les intenses mesures de répressions des forces de sécurités chinoises qui augmentent le malaise grandissant à travers le Tibet.[5]

     

    “L’inaction précédente des gouvernements à travers le monde et des corps internationaux ont permis l’aggravation de la situation des Droits de l’Homme au Tibet ; si rien n’est fait rapidement cela pourrait très vite devenir une spirale incontrôlable” explique Gyamtso Tenzin de Students for a Free Tibet France. “ Nous avons besoin que les Nations Unies se positionnent du bon côté de l’Histoire et prennent des principes, une action diplomatique décisive afin de s’occuper de la crise au Tibet maintenant.”

     

    -----------------

    1. Aucune résolution ne concernant ni le Tibet, ni la Chine n’a été transmise aux Nations Unis depuis que les USA ont fait marche arrière lors d’une résolution en 2005.

    http://www.savetibet.org/media-center/ict-news-reports/us-backs-away-un-resolution-human-rights-china 


    2. Voir Résistance au Tibet: Immolation et manifestation - un rapport et une carte des différentes manifestations en cours à travers le Tibet.

    http://issuu.com/internationaltibetnetwork/docs/resistanceintibet_selfimmolationsandprotest 


    3. En février 2012, Le secrétaire de la Région Autonome du Tibet Chen Quanguo a dit a des officiels de se préparer à une “guerre “ contre les séparatistes saboteurs” [Tibet Daily, cité par The Telegraph], voir http://www.telegraph.co.uk/news/worldnews/asia/tibet/9074401/Chinese-police-shoot-dead-two-as-Tibetan-New-Year-approaches.html 


    4. Sky News 6 Mars 2012, “Chine : les Immolations sont des terroristes déguisés”. voir http://news.sky.com/home/world-news/article/16183059 


    5. La délégation tibétaine à Genève sont des représentants de Groupes du Tibet à travers l’Europe, ils sont tous membres de The International Tibet Network, une coalition internationale de 185 organisations liées au Tibet, qui regardent le Tibet comme un pays occupé et se dédient à mettre fin à la violation des Droits de l’Homme au Tibet et travaillant activement à restaurer le Droit du Peuple Tibétain sous les lois internationales afin de déterminer leurs propres statuts politique, économique, social, religieux et culturel.

    Voir http://www.tibetnetwork.org

     

     
    Tseten et M. Baldow, 1er secrétaire aux Droits de l'Homme pour l'Allemagne
     
     
     
    Le Danemark faisant état d'une position européenne ferme sur le Tibet.
     

    Tags Tags : , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :